En continuant à naviguer sur notre site, vous acceptez que des cookies soient utilisés afin de pouvoir vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible et des contenus personnalisés sur Plazzart.
Le choix de l’art en toute confiance
Art moderne, art contemporain, art asiatique, art orientaliste, archéologie…

Plus de 20 000 œuvres originales et référencées, toutes proposées par des vendeurs certifiés. La plupart de nos expéditions se font en 48h et peuvent prendre jusqu'à 10 jours ouvrés, selon les cas.

Objet de la semaine - une sculpture découpée d'Arman

ARMAN - Peacock Tail, 1981 - Sculpture en bronze signée

Épreuve d'artiste signée

tirage à 8 exemplaires de 1/8 à 8/8 + 4 épreuves d'artiste

Dimensions
62 x 40 x 30 cm

Voir l'oeuvre 

 

Cette sculpture d'Arman intitulée Peacock Tail représente un violon découpé. Elle est composée d'une structure réalisée avec des plans successifs verticaux. Elle s'inscrit dans une série de sculptures en bronze découpé à l'image de la Panthère ou encore du Ukulélé

Armand Fernandez dit Arman, est un artiste français né à Nice en 1928. Il devient l'ami d'Yves Klein qu'il rencontre dans un cours de judo). Ce dernier le présente à Pierre Restany, fondateur du mouvement des Nouveaux Réalistes en 1960. 

Ses premières peintures, les Cachets sont constituées d'une succession d'empreintes réalisées à partir d'objets-tampons (Masques, pinceaux, outils…) trempés dans l'encre.

L'artiste entame ensuite son travail d'Accumulations qui découlent de cette réflexion sur la place de l'objet dans l'œuvre. Pour signifier d'avantage, il accumule un grand nombre d'objets identiques figés dans le plexiglass.

La série des Poubelles (détritus exposés dans des bocaux ou du plexiglass) choque les mœurs de l'époque. Critique de la société de surconsommation, cette série atteindra son paroxysme en 1960 avec l'exposition du Plein où Arman avait rassemblé de nombreux déchets au sein de la galerie Iris Clert, répondant à l'exposition du Vide organisé par son ami Yves Klein deux ans plus tôt. Cette exposition était comme un acte subversif, une critique du marché de l'art.

En parallèle, l'artiste travaille la série des Colères où il se met en scène brisant ou détruisant des objets à l'image des violons. Il réalise ensuite une toile avec les débris de l'objet. Ainsi, la destruction devient paradoxalement un acte de création.

Toutes les oeuvres d'Arman