En continuant à naviguer sur notre site, vous acceptez que des cookies soient utilisés afin de pouvoir vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible et des contenus personnalisés sur Plazzart.
Le choix de l’art en toute confiance
Art moderne, art contemporain, art asiatique, art orientaliste, archéologie…

Plus de 20 000 œuvres originales et référencées, toutes proposées par des vendeurs certifiés. La plupart de nos expéditions se font en 48h et peuvent prendre jusqu'à 10 jours ouvrés, selon les cas.

Objet de la semaine - Une rare affiche d'époque d'Alfons Mucha

Alphonse MUCHA - Bières de la Meuse, 1897 - Affiche lithographique originale

Cette semaine, l'Art Nouveau est à l'honneur sur Plazzart.

Nous avons sélectionné pour vous une rare affiche ancienne d'Alfons Mucha imprimée par Ferdinand Champenois, célèbre imprimeur de la fin du 19e siècle.

Il s'agit de l'affiche originale de 1897 créée par l'artiste tchèque pour les bières de la Meuse.

A partir de 1986, Alfons Mucha démarre une collaboration avec l’imprimeur Ferdinand Champenois. Ce dernier imprime les affiches pour les spectacles de Sarah Bernardt pour lesquelles elle avait embauché Alfons Mucha. Cette collaboration créative donnent naissance aux superbes affiches de Gismonda ou encore Lorenzaccio.

Ferdinand Champenois travaille donc régulièrement avec l’artiste tchèque pour la réalisation d’affiches publicitaires pour les biscuits Lefèvre-Utile les cigarettes Job (1896 et 1898), Champagne Ruinart ou encore les Bières de la Meuse. Mais la collaboration entre l’imprimeur et l’artiste tchèque ne s’arrête pas à la publicité puisque Mucha expose au Salon des Cent et continuera de travailler avec son imprimeur pour la réalisation des affiches du salon en 1986 et 1987.  

 

Affiche de Mucha pour le Salon des Cents juin 1897

----

Alfons Mucha (1860-1939) est un affichiste, illustrateur, peintre et architecte d’intérieur tchèque. Il est aujourd’hui considéré comme l’un des pionniers de l’Art Nouveau. Enfant, il est d’abord orienté par le chant, mais peint déjà quelques toiles, de nos jours très recherchées. Il est refusé des Beaux-Arts de Prague en 1878, ce qui ne sera pas suffisant pour le décourager.

Mucha séjourne et travaille à Vienne, dans la plus grande entreprise de décors de théâtre, réalise des portraits en indépendant (le plus souvent de femmes qu’il photographie au préalable), entre à l’Académie de Munich, puis se rend à Paris, où sa carrière d’affichiste débute. Son trait particulier et novateur intéresse enfin les maisons d’éditions, comme celle Armand Colin, dans laquelle Alphonse Mucha illustre des catalogues de théâtres, jusqu’à la demande de Sarah Bernhardt en personne afin de réaliser son affiche pour la pièce « Gismonda ». L’affiche est très appréciée des amateurs comme des professionnels, qui l’arrachent même des murs de la capitale.

Sarah Bernhardt et Mucha, ainsi amis, collaborent ainsi pendant 6 ans. Les projets s’enchainent pour l’artiste. Il réalise l’affiche du Salon des Cent de 1896, participe à l’Exposition du Cirque de Reims, continue à dessiner pour les affiches des pièces de Sarah Bernhardt. L’affiche publicitaire est entrain de naître. Au début des années 1900, Mucha reçoit la médaille d’argent de l’Exposition Universelle, est chevalier de la Légion d’honneur et ouvre sa bijouterie : la Bijouterie Fouquet. Ainsi, Mucha invente un style qui lui est tout à fait personnel, et qui continuera d’être imité pendant de nombreuses années. L’Art Nouveau fleuri et volatile voit le jour, et orne les rues de Paris grâce à des architectes tel Hector Guimard. Les pays de l’est sont également marqués par ce style, comme Prague, où la patte de Mucha est encore très présente.

Découvrez toutes les oeuvres de Mucha