En continuant à naviguer sur notre site, vous acceptez que des cookies soient utilisés afin de pouvoir vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible et des contenus personnalisés sur Plazzart.
Le choix de l’art en toute confiance
Art moderne, art contemporain, art asiatique, art orientaliste, archéologie…

Plus de 20 000 œuvres originales et référencées, toutes proposées par des vendeurs certifiés. La plupart de nos expéditions se font en 48h et peuvent prendre jusqu'à 10 jours ouvrés, selon les cas.

Man Ray, entre photographie et gravure

Cette semaine, nous vous présentons une sélection d'estampes et tirages argentiques de l'artiste surréaliste.

Man Ray (1890-1976) est connu comme étant le photographe du surréalisme. Pourtant, l'artiste s'est essayé à d'autres techniques comme la gravure. Ses productions gravées tout comme ses photographies vont lui permettre de diffuser son art auprès d'un public plus large. Cette semaine, nous vous présentons une sélection d'estampes et tirages argentiques de l'artiste surréaliste.

 

Portrait de Duchamp

Man Ray a photographié Duchamp à de nombreuses reprises et a collaboré avec l'artiste pour créer l'image de Rrose Sélavy, l'alter ego féminin de Duchamp. En 1923, Man Ray réalise le portrait de Marcel Duchamp, Cela Vit, sur lequel cette gravure est basée. Pour réaliser cette œuvre, Man Ray s'est basé sur un portrait photographique de Duchamp réalisé par Hans Hoffmann.

 

Man Ray
Cela Vit (Portrait de Marcel Duchamp), 1971

Du portfolio Monument à Marcel Duchamp et Christophe Colomb
Aquatinte sur papier Arches
Signée au crayon en bas à droite et numérotée 105/125
Editée par Georges Visat, 1971.

 

Dans le coin inférieur droit de sa gravure, Man Ray utilise une inscription en forme de rébus, combinant une image d'une rose avec les mots «Cela Vit», homophone de «Sélavy» ("c'est la vie"). L'artiste a pris un exemplaire du « rayogramme » original et l'a fait transférer sur une plaque de cuivre photosensibilisée. La plaque a ensuite été retravaillée directement en gravure et aquatinte. Editée à seulement 125 exemplaires, cette gravure est le seul témoignage du portrait réalisé par Man Ray en 1923 et aujourd'hui disparu.

Tout en pratiquant la photographie, Man Ray perfectionne son travail de gravure. Il côtoie les grands ateliers et produit de nombreux ouvrages avec des écrivains surréalistes : Louis Aragon, André Breton, Paul Eluard ou encore Marcel Duchamp. En 1921, Man Ray s'installe à Paris et fréquente, avec Duchamp, le mouvement Dada français. Durant cette période, il commence à créer ses premiers ready-made.

 

La photo comme médium à part entière 

Dans la série de photographies M. et Mme Woodman, Man Ray utilise des mannequins en bois. Ces derniers, fréquemment utilisés par les artistes pour réaliser des études de mouvement par exemple, sont ici détournés de leur fonction première et employés pour illustrer des positions suggestives. A la manière surréaliste, Man Ray réalise sa propre étude à partir d'objets existants (ready-made). Ici, la photographie devient l'unique témoignage de l'œuvre.

 

Man Ray
Mr and Mrs Woodman, 1970

Photographie : Tirage argentique original
Cachet signature de l'artiste au verso
Sur papier argentique 17.2 x 13 cm
Edition limitée à 50 exemplaires (non numérotés)

Edition unique réalisée en 1970 et limitée à 50 exemplaires,

une copie du justificatif de l'édition sera jointe à la photographie

 

Man Ray : graveur et photographe

Fait souvent méconnu, Man Ray a joué un rôle déterminant dans la diffusion des arts graphiques. Il découvre la gravure en 1914, période durant laquelle il expérimente également le médium photographique. Dans un premier temps, il réalise des clichés pour documenter ses peintures. Il commence par réaliser des gravures sur verre (clichés-verre). La technique consiste à dessiner sur la surface du verre, préalablement enduite d'un vernis opaque, à l'aide d'un instrument. La plaque sert ensuite de négatif pour obtenir par contact une reproduction photographique du dessin original. Man Ray, se pique du médium et l'adopte défectivement dans sa pratique, au-delà de la simple documentation de ses œuvres.


A la fin des années 1920, l'artiste expérimente d'autres techniques comme le rayographe (allusion à son nom et à la technique de la radiographie aux rayons X). Il définit cette dernière ainsi : « photographie obtenue par simple interposition de l'objet entre le papier sensible et la source lumineuse. ». Man Ray s'intéresse également au procédé photographique de solarisation, technique consistant à une surexposition à la lumière pour produire des effets d'aura et rendre les formes plus floues.
Par le biais de ses expérimentations photographiques et gravées, Man Ray a diffusé son œuvre à plus grande échelle. Cela lui a également permis contribuer au développement des recherches des artistes et écrivains dadaïstes et surréalistes.

Voir plus d'œuvres de Man Ray