En continuant à naviguer sur notre site, vous acceptez que des cookies soient utilisés afin de pouvoir vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible et des contenus personnalisés sur Plazzart.
Le choix de l’art en toute confiance
Art moderne, art contemporain, art asiatique, art orientaliste, archéologie…

Plus de 20 000 œuvres originales et référencées, toutes proposées par des vendeurs certifiés. La plupart de nos expéditions se font en 48h et peuvent prendre jusqu'à 10 jours ouvrés, selon les cas.

L'art informel

Cette semaine, nous vous présentons quatre œuvres sur papier [Lire la suite]

Dans les années 50, une tendance artistique s'affirme en Europe. En 1951, le critique d'art Michel Tapié utilise pour la première fois le terme d'"art informel". Cette semaine, nous vous présentons quatre œuvres sur papier de Jean Dubuffet, Jean Fautrier, Georges Matthieu et Henri Michaux, artistes majeurs liés au tachisme, style pictural relevant de l'art informel.

Ces artistes ont en commun le traitement expressif de la matière et la spontanéité gestuelle. Ils ne se fédèrent pas en groupe constitué mais on retrouve une forme d'unité dans leur démarche par la cohérence esthétique.

 

L’art brut de Jean Dubuffet

Jean Dubuffet, peintre et sculpteur est le premier théoricien d'un style d'art auquel il a donné le nom d'«art brut». Autodidacte, il défend un art situé « ailleurs », un art qui serait produit par des non-professionnels et des productions de marginaux travaillant en dehors des normes esthétiques.

 

Jean DUBUFFET (1901-1985)
Figuration XXVIII, 5 novembre 1974
Éléments découpés (stylo feutre noir sur papier jaune R. 273) et collés sur papier blanc.

 

Dans cette œuvre, Dubuffet a découpé un dessin au stylo-bille. Ce dessin renvoie à l'Hourloupe, ensemble de travaux élaborés par l'artiste de 1962 à 1974. Né de petits dessins machinalement tracés au stylo bille lors de conversations téléphoniques, peu à peu élaborés en système jusqu'à devenir une série conséquente comprenant des peintures, dessins, sculptures et même éléments d'architecture.

Dubuffet a également réalisé une série de portraits dans laquelle il manipule et transforme la matière en objet d'art à l'image des portraits d'Henri Michaux et de Jean Fautrier réalisés à partir de galets ou de sable.

 

Les nus frottés de Jean Fautrier

Dans cette œuvre de jeunesse, Jean Fautrier, qui deviendra l'un des principaux représentant de l'art informel, s'est inspiré de l'iconographie archéologique des déesses-mères. Cette découverte guidera sa vision du nu tout au long de sa carrière.  Après les nus frottés au crayon et au fusain, Fautrier réalise la série des Otages dans laquelle il représente les visages des prisonniers de la Gestapo. Il travaille au couteau des masses d'enduit blanc sur un support papier.

 

Jean FAUTRIER
Andrée Pierson nue debout les mains derrière les fesses, circa 1926
Mine de plomb sur papier

 

Tachisme et signe

En plus des recherches sur la matière, les artistes de l'art informel explorent les possibilités du signe qui devient dépourvu d'une signification évidente. C'est le cas d'Henri Michaux ou encore Georges Matthieu. Dès le milieu des années 50, ce dernier se met en scène comme le peintre de la vitesse. Il expose le geste pictural dans des actions spectaculaires qui anticipent les performances et happenings des années 60.

 

Henri MICHAUX
Sans titre, 1967
acrylique sur papier

 

Georges MATHIEU ( 1921-2012)
Composition, 1963
Gouache, encre et feutre sur papier

 

 

Voir plus de dessins