En continuant à naviguer sur notre site, vous acceptez que des cookies soient utilisés afin de pouvoir vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible et des contenus personnalisés sur Plazzart.
Le choix de l’art en toute confiance
Art moderne, art contemporain, art asiatique, art orientaliste, archéologie…

Plus de 20 000 œuvres originales et référencées, toutes proposées par des vendeurs certifiés. La plupart de nos expéditions se font en 48h et peuvent prendre jusqu'à 10 jours ouvrés, selon les cas.

Keith Haring, l'étoile filante

Cette semaine, nous vous présentons un dessin signé de l'artiste [En savoir plus]

Keith Haring a déployé son trait unique sur de nombreux supports : murs des villes, bâches, papiers, affiches, toiles, céramiques, tapisseries... Derrière la simplicité de son langage plastique et l'univers pop qui se déploie dans ses œuvres, se cachent des thématiques sérieuses et des combats qu'il mènera tout au long de sa vie. Cette semaine, nous vous présentons un dessin réalisé à l'encre.

 

Un dessin réalisé un an avant sa disparition 

Ce dessin en noir et blanc représente deux silhouettes en train de poser. L'une d'entre elle a subtilement passé sa main derrière la tête de l'autre silhouette, pour lui faire des oreilles de lapin avec ses doigts. Lignes noires et aplats de couleurs pures, la simplicité du style évoque la figuration et le trait noir de Fernand Léger qu'il admirait. La planéité du dessin peut être vue comme une réminiscence de ses études dans le dessin publicitaire. Le rectangle ici qui cerne la scène pourrait évoquer le panneau publicitaire.

 

Keith HARING (1958-1990)
Sans titre
Encre sumi sur papier

 

Keith Haring travaille toujours sur le vif, à main levée. Son art, presque automatique convoque de nombreuses références de l'Histoire de l'art : Pablo Picasso Jackson Pollock, Jean Dubuffet, la calligraphie japonaise, l'art océanien et africain. Il a donc été réalisé quelques mois avant sa disparition. Accompagné d'un certificat d'authenticité émis par la "Keith Haring Foundation", il a été présenté à l'exposition "Americana" en 1993 à la Galerie Cinquetti à Vérone, Italie. Depuis 2012, la Keith Haring Foundation ne délivre plus de certificat, l'œuvre que nous vous présentons a été authentifiée en 2000.

 

Le style Haring 

Le style de Haring se caractérise par des figures répétitives simplifiées à l'extrême faisant presque penser à des dessins d'enfants. Effectivement, Keith Haring souhaitait rendre l'art accessible à tous en s'adressant aux plus jeunes : « La raison pour laquelle le bébé est devenu mon logo, ma signature, est que c'est l'expérience la plus positive, la plus pure dans la vie humaine. Les enfants personnifient la vie dans sa forme la plus joyeuse ». Les dessins de Keith Haring véhiculent la joie, la pureté de l'enfance, des événements heureux mais aussi des aspects plus sombres avec des représentations de corps, des damnés, des monstres.


Son art est né de l'expression des graffeurs : il s'apparente aux "tags". À partir de 1981, Haring recouvre de graffitis les panneaux publicitaires du métro new-yorkais. Il développe un graphisme inspiré par la bande dessinée et les images électroniques. Il mêle des cultures historiques et médiatiques pour atteindre une iconographie qui repose sur des archétypes. Comme les artistes Pop Art, son art est l'écho d'un monde marqué par ses propres contradictions, partagé entre le rêve américain et la réalité sociale du racisme, de l'exclusion et de la violence. L'artiste est souvent associé au mouvement du Bad Painting, un entre deux entre art conventionnel et l'art urbain contestataire. Ses dessins sont donc souvent empreints de symbolique (la mort, la sexualité, la précarité, : le racisme, l'apartheid, l'homophobie, la discrimination, le nucléaire …) et illustrent les discriminations socio-raciales.

 

Fresque de Keith Haring à L'Hôpital Necker

 

Voir plus d'oeuvres de Keith Haring