En continuant à naviguer sur notre site, vous acceptez que des cookies soient utilisés afin de pouvoir vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible et des contenus personnalisés sur Plazzart.
Le choix de l’art en toute confiance
Art moderne, art contemporain, art asiatique, art orientaliste, archéologie…

Plus de 20 000 oeuvres originales et référencées, toutes proposées par des vendeurs vérifiés. La plupart de nos expéditions se font en 48h et peuvent prendre jusqu'à 10 jours ouvrés, selon les cas.

Douce France, nos peintres paysagistes

Paul-Émile PISSARRO, Normandie : Pommier en fleur et pommier mort, vers 1940/1950

 
Ô toi qui reviens de vacances, après t'être délecté des beaux paysages français,
Sais-tu que la peinture de paysage a fortement évolué depuis l'invention même du mot paysage en France à la fin du XVIème siècle?
Connais-tu les maîtres de la peinture de paysage en France?
 
* Aux origines de la peinture de paysage

Le genre de la peinture de paysage émerge en Occident à la Renaissance.
À cette époque, il sert de scène de fond dans les peintures religieuses, et participe à créer un lien de familiarité avec le croyant : il accueille l'anecdote religieuse.
À partir du XIXème siècle, le paysage est collectionné dans les demeures bourgeoises.
Entre pittoresque et sublime les scènes paysannes peintes dans les ateliers d'artistes se multiplient.

Nicolas-Victor Fonville est un peintre paysagiste français aussi ami de François-Auguste Ravier!

 

Nicolas-Victor FONVILLE
Paysage au pont
Huile sur toile
signée en bas à gauche
Cadre d'origine en bois doré
Dimensions : 28 x 38 cm
 
* Eugène Galien-Laloue (1854-1941) et la campagne française

Eugène Galien-Laloue peint et signe avec de nombreux pseudonymes.
Originaire de Montmartre, il est recruté en 1874 par la Société française des chemins de fer pour dessiner le tracé des voies de Paris vers les gares de province.
C'est une occasion inespérée pour lui de peindre la campagne!
Cet artiste est connu sur le marché de l'art pour son attachement aux paysages de la campagne française.

 

Eugène GALIEN-LALOUE
Pont en sortant du village
Huile sur toile
Signée en bas à gauche du pseudonyme J Lievin
Sur toile 46 x 65 cm

 
 
* Elisée Maclet (1881-1962) à la Butte de Montmartre

A Paris, Elisée Maclet est reconnu comme LE peintre des rues de la capitale, et principalement de Montmartre.
De nature humble, il a exercé de nombreux petits métiers et connait bien les habitants de la Butte.
Amoureux de la couleur, il peint au couteau avec des empâtements de peinture ce qui le différencie des impressionnistes.

 

Elisée Maclet
Montmartre, le Moulin de la Galette
Huile sur toile
Signée
Encadrée 52 x 60 cm
 
* Paul-Emile Pissarro (1884-1972) et les pommes normandes

Paul-Emile Pissarro, fils de Camille Pissarro a hérité du talent de son père.
Fortement attaché aux paysages alentours de Giverny où il grandit, il peint en plein air avec une touche libre à la manière des impressionnistes.
A la mort de son père, il suit l'enseignement de Monet, son parrain, qui l'encourage fortement dans sa pratique.

 

Paul-Émile PISSARRO
Normandie : Pommier en fleur et pommier mort, vers 1940/1950
Huile sur toile
Signée en bas à gauche
Contresignée et titrée au verso
Sur toile 46 x 55 cm
 
* IG GAZI Le Tatar (1900-1975) le prince tatar de Montmartre

Gazi Le Tatar vient d'une lignée illustre puisqu'il descend de Gengis Khan, le fondateur de l'Empire mongol.
Originaire de Crimée, il s'installe à Paris dans les années 1920 où il rencontre Suzanne Valadon dont il devient très ami. Maurice Utrillo, le fils de Valadon, devient comme son frère.
Il peint les rues de Paris avec une touche plus légère que ses contemporains.
Les rues y sont souvent vides et le silence y règne.

 

IG Gazi le Tatar
Montmartre, rue du Mont Cenis
Huile sur toile
Signée en bas à droite
Signée, titrée au dos
Sur toile 50 x 61 cm à vue